Budget 2011

Budget 2011

Un budget maîtrisé et solidaire

remi detang budget"Ce budget 2011 est de nouveau marqué par l’incertitude. En effet, il est difficile pour des collectivités telle que Quetigny de se projeter à 3 ou 5 ans alors que la capacité de s’appuyer sur des éléments prévisibles et des recettes dites « dynamiques » disparaît
progressivement.
L’incertitude est donc générale suite notamment à l’entrée en vigueur de la réforme de la taxe professionnelle. Celle-ci aboutit à son remplacement - pour partie - par des dotations de l’Etat (alors même que ce dernier en annonce le gel pour les 3 ans à venir) et s’appuie également sur une « cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises » dont nous ne connaissons toujours pas les bases 2011.
Au total, cette réforme devrait générer une diminution totale des ressources pour la communauté d’agglomération du Grand Dijon de l’ordre de 3,5 millions d’euros pour 2011 !
L’incertitude « encore et toujours » suite à la remise en cause par la récente réforme des collectivités locales, des financements dits « croisés » entre plusieurs collectivités. Cette évolution affaiblit non seulement les capacités financières du Département et de la Région
mais restreint, par voie de conséquence, les possibilités d’initiative des communes.
Plusieurs éléments importants ont été pris en compte dans l’élaboration du budget 2011
de Quetigny :
. La Ville s’appuie sur un très faible endettement. La vigilance est donc de mise et nécessite
la poursuite de la démarche d’anticipation et de prévision conduite ces dernières années.
. Les ressources de la commune diminuent de 1 % en 2011, principalement du fait de la
réduction des dotations de l’Etat et malgré notre démarche d’optimisation des recettes
« non fiscales » (subventions diverses, Taxe Locale sur la Publicité Extérieure…)
. Notre politique de rationalisation entreprise depuis plusieurs années enregistre des
résultats puisque nos dépenses de fonctionnement diminuent de 1,9 %. Ce résultat a été
obtenu sans remettre en cause le niveau et la qualité du service rendu. Néanmoins, cette
démarche atteint désormais ses limites notamment en matière de frais de personnel.
. Dans l’attente de la publication de la revalorisation générale des bases des trois taxes locales,
le budget 2011 a été préparé avec un ajustement des taux de 1 %, soit moins que l’inflation.
. Après avoir atteint un niveau exceptionnel en 2010, le budget d’investissement 2011
marque une pause afin de conserver des capacités pour les prochaines années et permettre
notamment de répondre aux enjeux qui seront définis par l’étude de stratégie urbaine.

En 2011, nous maintenons le niveau de service offert aux habitants de Quetigny dans des domaines
aussi divers que la culture, l’action éducative, le sport, la solidarité, le vivre ensemble, le
développement durable. La subvention au Centre Communal d’Action Sociale est en augmentation
sensible pour faire face aux demandes de secours toujours plus nombreuses dans un contexte
de crise sociale mais aussi pour renforcer les actions menées en direction des aînés de Quetigny.
Gérer une ville c’est aussi prévoir. C’est pourquoi le budget de la Régie municipale prend
en compte l’engagement de maîtriser le développement urbain de la commune : une provision
a été prise en compte dans la perspective d’acquisitions foncières liées à la réalisation
du futur quartier d’habitat.
Ce budget est bien conforme à nos engagements pris devant les Quetignois et s’adresse à tous
les habitants. Elaboré dans un contexte économique et social toujours aussi difficile, iI prend
en compte non seulement les besoins du présent mais prépare aussi résolument l’avenir".

Rémi DÉTANG
1er Adjoint au Maire
chargé des finances et du budget