Apprenons la ville avec le tram

Tram: 6 messages clés pour circuler en toute sérénité

 

Apprenons la ville avec le tram
Cap sur la sécurité

premiers pas tram mai 2012 (19)Alors que les essais vont s'intensifier dans notre ville durant tout l'été, il faut apprendre à cohabiter avec ce nouveau mode de transport rapide, silencieux et écologique. Depuis mai dernier, le tram franchit régulièrement les portes de Quetigny pour une série de tests de fonctionnement et de maîtrise de circulation des futurs conducteurs. En août, ce sera les fameuses marches «à blanc» qui verra circuler les rames dans des conditions réelles d’utilisation mais sans passagers.
Il est donc capital d’apprendre dès maintenant à vivre avec le tram. C’est tout l’enjeu d’une importante campagne de sensibilisation déployée massivement dans l’ensemble de l’agglomération. Connaître les nouvelles règles qui régissent la cohabitation du tram, des voitures, des piétons et des vélos, être en permanence attentif à l’approche du tram, respecter les espaces dédiés à chaque mode de déplacements sont autant de nouveaux réflexes à acquérir pour se déplacer et partager l’espace public en toute sécurité.sd

La voie du tram, c’est pour le tram

Le tramway circule en «site propre» sur une plate-forme qui lui est exclusivement réservée.
Il est donc absolument interdit d’y circuler ou d’y stationner, quel que soit son mode de
déplacement, même à pied ! Vous ne pouvez la traverser qu’aux passages aménagés.
Facilement repérable par son revêtement spécifique ou sa bande de gazon, la voie du
tram est jalonnée d'un panneau bleu placé aux carrefours stratégiques, qui nous rappelle
qu’il est interdit de s’engager.
Pas besoin d’hésiter, le tram a toujours la priorité
Dans la plupart des cas, les carrefours avec la voie du tram sont gérés par des feux tricolores
classiques des piétons et des véhicules, qu’il est bien sûr vital de respecter. A
certaines intersections comme aux ronds-points, des feux rouges font leur apparition.
Clignotants, on attend. Eteints, on passe en restant vigilant. Et que faire si les feux ne
fonctionnent pas ou si la sortie d’un parking donne directement sur la voie du tram sans
être gérée par un feu ? Je n’hésite pas: dans tous les cas, le tram est prioritaire !
Sur les voies, on ne voit pas toujours tout
Le tramway circule la plupart du temps sur une double voie. A hauteur des stations, il est
donc primordial de ne pas traverser devant une rame à l’arrêt, mais d’attendre qu’elle
reparte et de s’assurer qu’aucune rame n’arrive dans l’autre sens, car un tram peut en
cacher un autre ! A pied, à vélo ou même en voiture (comme dans le cas d’une sortie de
parking), regardez toujours des deux côtés avant de traverser.
Une fois lancé, le tram met du temps à s’arrêter
40 m, c’est la distance nécessaire au tramway pour s’arrêter totalement lorsqu’il roule à
20km/h. Calé sur ces rails, il ne peut ni piler, ni dévier sa trajectoire pour éviter un obstacle.
Lever le pied et rester sur son espace dédié: les trottoirs aux piétons et aux vélos les 19km
d’itinéraires cyclables aménagés dans les 2 sens le long du tracé.
Vous entendez ? On n’entend rien
Electrique, le tramway est aussi écologique que silencieux. Aussi, aux abords de la pateforme,
éviter de téléphoner ou d’écouter de la musique, vous risqueriez de ne pas
entendre le tramway approcher. Car il signale son arrivée aux abords d’une station ou en
cas d’obstacle potentiel (présence d’un piéton, d’une poussette...) par un gong alarme.
Entre les lignes électrique et le tram, le courant passe
750 volts alimentent en continu les lignes aériennes de contact situées juste au-dessus
du tramway. Autant dire que tout contact, même indirect, est formellement interdit. A
noter que les interventions en façades des immeubles riverains de la plate-forme doivent
obligatoirement faire l’objet d’une demande d’autorisation auprès de la Mairie.
Plus d’infos sur www.letram-dijon.fr