Agir pour les déplacements doux

Le Plan de Déplacements Urbains (PDU)

Selon des études récentes, d'ici à 2020, le trafic automobile pénétrant dans l'agglomération devrait doubler, soit, si rien n'est entrepris, une augmentation chaque année de 1000 voitures entrant quotidiennement dans l'agglomération. Dans ce contexte d'augmentation constante des flux de circulation engendrant de nombreuses nuisances, le Plan de Déplacements Urbains doit permettre de répondre à 3 objectifs:
. développer des modes alternatifs à la voiture (marche, vélo, transports collectifs) favorisant le partage de la voirie,
. maîtriser les flux de circulation avec les territoires voisins en favorisant notamment le développement de l'intermodalité
. améliorer la qualité de vie des habitants.
Ainsi, il définit un ensemble d'actions visant à changer durablement la ville, à maintenir la mobilité des personnes grâce à la fluidité des transports et à favoriser la protection de l'environnement et la santé. Parmi les plus symboliques:
. La réalisation d'un réseau de transports en commun en site propre (tramway); Quetigny disposera de 3 stations.
. L'élaboration et la mise en place d'un schéma d'agglomération vélo cohérent
. la création de parkings relais dont celui de Mirande aux portes de Quetigny,
. Le développement du GNV (gaz naturel pour véhicule) pour les transports en commun.

Acteur du Grand Dijon, Quetigny prend toute sa place dans le Plan de Déplacements Urbains en inscrivant ses projets dans une politique de développement durable et en jouant un rôle moteur en faveur des modes de déplacements doux, pratiques et écologiques.