D'un village rural à une ville vivante, dynamique et durable

Quetigny a connu une histoire assez originale dans sa conception. Elle est en effet passée du petit village de 300 habitants dans les années 60 à la ville de 10 000 habitants d'aujourd'hui (9 671 au 1er janvier 2018).

A l'origine de cette mutation, une équipe municipale et un Maire, Roger Rémond, qui ont imaginé et créé, dès le début des années 60, une véritable ville et non une simple "ZUP" de la banlieue dijonnaise. Refusant le modèle imposé à cette époque des grands ensembles, il s'agit pour la Municipalité de construire 3000 logements, créer 3000 emplois, planter 3000 arbres. Par l'achat de terrains grâce à une régie municipale, la Municipalité maîtrise totalement son développement. Un développement urbain et économique. En effet, en 1968 s'ouvre le premier magasin Carrefour de la région en même temps que l'implantation d'un lycée agricole de première importance. Suivront les implantations des laboratoires Delalande (aujourd'hui Sanofi Aventis) et Monot.
Parallèlement la ville se construit, les HLM situés au coeur de la ville (autre originalité) sortent de terre, une nouvelle population arrive à Quetigny.

Au fil des années, par une maîtrise complète d'une urbanisation équilibrée favorisant la mixité sociale, une ville à taille humaine se construit. L'expansion économique se lie à l'expansion de la ville. Création du Grand-Marché, création de la Place Centrale Roger Rémond puis, nouvelle grande étape avec le parc aquatique Cap Vert, le golf public et le multiplexe cinéma de 12 salles.
Ces grands projets stratégiques ont favorisé une dynamique économique : de nouvelles implantations ont permis de créer près de 2000 emplois supplémentaires. Cet essor économique a permis à la Ville d'apporter de nouveaux services aux habitants (animations d'été, PasseSports-Loisirs, service emploi...) mais aussi de maintenir une qualité de vie essentielle (espaces verts, aménagements urbains...). Pôle attractif de l'agglomération dijonnaise, Quetigny conforte un haut niveau d'aménagements structurants et de services : piscine olympique aux portes de la ville, tramway et création future d'un parc d'activités de l'Est dijonnais de 6000 emplois (PAED entre Quetigny et Saint Apollinaire).

La Ville est résolument entrée dans le 21e siècle en engageant une étape ambitieuse et volontaire de son développement. Consciente des enjeux environnementaux et face à l'urgence écologique, elle s'est dotée d'un programme de développement durable, plus respectueux de l'équilibre "environnement - social - économie - culture" grâce à un outil spécifique : son Agenda21 local.
Depuis le 1er janvier 2021, cet outil qui engage élus, personnel municipal, associations et habitants - à se projeter dans l'avenir, à identifier les défis et à définir les grandes orientations de progrès en matière de développement soutenable a été réengagé sous la forme d'un nouveau programme : l'Agenda 2030.

Conférence de Bernard Lassus du 13 juin 2019